Circumvesuviana - Le vésuve est une métaphore des passions ©Gwenaëlle Sachet

Circumvesuviana – Faire le tour du volcan. Italie 2003

Présentation de ma démarche photographique

J’ai décidé de faire le tour du volcan telle une exploration circulaire car aller droit au but me conduirait dans la lave, métaphore des passions amoureuses si souvent mise en scène par l’artiste Paul-Armand Gette.

Circumvesuviana - Une fenêtre sur la ville , s'ouvrir aux autres -Bologne 2003 © Gwenaëlle Sachet

Circumvesuviana – Une fenêtre sur la ville , s’ouvrir aux autres -Bologne 2003 © Gwenaëlle Sachet

 

Je ne cherchais pas les éruptions volcaniques et pourtant il y a cette chaleur présente dans les intérieurs et extérieurs silencieux.

Dans ce mouvement circulaire, j’ai tout de même cherché la ligne droite, la notion d’horizon en me remémorant les mots et les images du photographe aveugle Eugène Bavcar et ceux de l’artiste Georges Tony Stoll qui m’avaient respectivement questionné :

-« Comment-expliquez la notion d’horizon à un aveugle ? »

 

 

Circumvesuviana - Le gardien du port. Vico Equense 2003 © Gwenaëlle Sachet

Circumvesuviana – Le gardien du port. Vico Equense 2003 © Gwenaëlle Sachet

 

-« Que fait-on lorsque l’on traverse un désert ? »

 

Circumvesuviana - Torse dans la chaleur de l'Italie avec un petit éventail.Bologne 2003

Circumvesuviana – Torse dans la chaleur de l’Italie avec un petit éventail.Bologne 2003

 

L’horizon est physiquement cette suite de points formant une ligne droite infinie que l’on ne peut toucher lorsque l’on tend la main. Dans cette série de photos Circumvesuviana l’horizon peut être celui de l’hospitalité qui prend étrangement la forme du cercle permettant de s’affilier. Il permet de se projeter dans un ici et un ailleurs faisant advenir le futur au dehors, à la limite du présent.

 

Circumvesuviana - L'île de Capri par la fenêtre de chez mon ami Ciro.Vico Equense 2003

Circumvesuviana – L’île de Capri par la fenêtre de chez mon ami Ciro.Vico Equense 2003